Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Apprendre à photographier le nu et dialoguer avec l'auteur de "Les secrets de la photo de nu" aux éditions Eyrolles.

06 Mar

Dansons sous la pluie

Publié par Philippe Bricart

ISO 800, 28 mm, f6,3, 1/250s, lumière du jour, full frame, N3

ISO 800, 28 mm, f6,3, 1/250s, lumière du jour, full frame, N3

La situation :

Les ciels changeants permettent parfois des situations et des lumières originales, comme cette fois où pluie et soleil jouaient à cache cache. L'idéal aurait été de profiter des instants rares où le soleil éclaire la scène alors même que la pluie y tombe. Ici il pleut mais nous sommes à l'ombre quand bien même on aperçoit un coin de ciel bleu.

L'accessoire :

J'utilise le moins d'accessoires possibles dans mes images, je n'aime pas par exemple les images passe partout d'un nu en chaussures à talons si prisées par la plupart de mes confrères, ou alors il faut jouer le jeu à fond à la Helmut Newton et en faire un style original et personnel.

J'ai donc fait une exception pour le parapluie de la photo car il donnait, me semblait il un coté charmant et surréaliste à l'image tout en apportant la touche d'une couleur bienvenue dans l'ensemble.

Les paramètres :

Le 1/250s était obligatoire avec un modèle en mouvement.

Je voulais de la profondeur de champ, avec un 28 mm en cadre large, 6,3 était suffisant et me permettait de contenir la sensibilité à 800 ISO, un maximum à mes yeux pour mon 5D mark II pour des images contenant des basses lumières.

Le recadrage :

J'ai cadré assez large pour me permettre éventuellement de redresser en partie la cheminée et les immeubles de l'arrière plan, ce qi n'a pas été fait finalement.

le développement :

Je ne me suis pas adossé à un preset. L'essentiel à consisté à donner du peps à une image prise à l'ombre et un peu morne mais dans laquelle j'avais un peu cramé le ciel en exposant bien à droite pour ne pas avoir le tronc d'arbre et les cheveux du modèle sous exposés : saturation sélective des couleurs, utilisation du curseur clarté en mode masque, travail sur le bruit et la netteté et récupération des détails dans le ciel en mode masque.

ISO 160, 24 mm, f8, 1/250s, lumière du jour, full frame, N3

ISO 160, 24 mm, f8, 1/250s, lumière du jour, full frame, N3

Ce qui change :

Le soleil est revenu et je peux utiliser le meilleur du couple boitier objectif avec 160 ISO et f8.

Le développement :

J'utilise ici le preset Eric Kim Old School 2

ISO 160, 82mm, f8, 1/320s, lumière du jour, full frame, N3

ISO 160, 82mm, f8, 1/320s, lumière du jour, full frame, N3

Ce qui change :

Je travaille maintenant au petit téléobjectif. Pour garder f8, j'aurais aussi pu mettre ma sensibilité à 100 ISO supposée être la meilleure, mais j'ai gardé160 parce que dans un essai sérieux on expliquait que sur mon boitier cette dernière était aussi bonne.

J'ai recadré en haut car, comme vous le voyez je n'ai pas mis un horizon droit mais désaxé, ce qui rendait l'image déséquilibrée dans l'arrière plan contenant des constructions.

La bichromie particulière est obtenue d'un clic en utilisant le preset EFF Dragan 6.

Commenter cet article

À propos

Apprendre à photographier le nu et dialoguer avec l'auteur de "Les secrets de la photo de nu" aux éditions Eyrolles.